Une stratégie Tech gérée par Thematics AM, spécialisée dans l’Intelligence Artificielle et la robotique, a été déclarée éligible à l’initiative du Ministère de l’Economie et des Finances, soutenue par les institutionnels français, visant à développer et financer les entreprises technologiques.

POINTS CLÉS:

  • Le rapport Tibi remis au Ministère de l’Economie et des Finances en juillet 2019 dressait le constat d'une insuffisante capacité de financement des entreprises technologiques en France au moment de leur accélération industrielle et commerciale
  • A la suite de ce rapport et pour répondre à l’initiative du Ministère, un groupe d’investisseurs français s’est engagé auprès de l’Etat français à allouer une partie de ses investissements au financement d’entreprises technologiques. Des fonds d’investissement, cotés et non cotés, ont d’ores et déjà été sélectionnés, notamment la stratégie actions Tech de Thematics AM, affiliée de Natixis Investment Managers
  • Cette stratégie de Thematics AM combine des investissements dans des entreprises à fort contenu technologique dans l’Intelligence Artificielle et la robotique, à travers une approche thématique transverse. Elle met en œuvre une gestion active, de conviction, sans contrainte et de long terme. Cela se traduit par un portefeuille concentré de titres rigoureusement sélectionnés suivant une approche ESG, avec une active share élevée par rapport aux indices actions globaux et une faible rotation du portefeuille

Le Ministère français de l’Economie et des Finances est à l’origine d’une initiative, soutenue par les institutionnels français, en faveur du financement des entreprises technologiques.

Le rapport "Financer la IVème révolution industrielle - Lever le verrou du financement des entreprises technologiques" rédigé par Philippe Tibi, président de Pergamon campus et professeur d'économie à l'Ecole polytechnique, a été remis le 17 juillet 2019, à leur demande, à Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, et Cédric O, secrétaire d'État chargé du Numérique.

Une double défaillance de marché

Ce rapport dressait le constat d'une insuffisante capacité de financement des entreprises technologiques en France au moment de leur accélération industrielle et commerciale. Philippe Tibi l’expliquait par la double défaillance de marché en France, tant du côté de l’offre que de la demande, ainsi que par le manque de compétences.

L’offre d’entreprises technologiques françaises en phase de late stage pouvant espérer une introduction en bourse ainsi que la demande des investisseurs potentiels en France sont toutes deux insuffisantes.

Les investisseurs français, qu’ils soient issus de la sphère publique ou privée, comme les assureurs ou les gestionnaires d’actifs par exemple, sont largement sous-exposés au secteur technologique, en dépit de leur surface financière, et ne disposent pas d’équipes internes spécialisées. Tout le contraire de leurs concurrents étrangers, capables d’appréhender les spécificités des entreprises technologiques. La taille des fonds français de capital-innovation et Global Tech est plus modeste que celle de leurs principaux concurrents étrangers

Faute de pouvoir trouver les financements adéquats, les entreprises technologiques françaises de taille encore modeste en phase de late stage optent soit pour une introduction en bourse, parfois prématurée, en France ou à l’étranger, soit pour une cession à un concurrent ou bien se tournent vers un fonds de capital-innovation étranger pour lequel le montant de levée de fonds demandé ne sera pas un frein.

Une initiative gouvernementale pour financer les entreprises technologiques

Dans ce contexte, le gouvernement français veut favoriser l’émergence d’une offre française de fonds de capital innovation late stage et de fonds Global tech, de taille conséquente (1 milliard d’euros par fonds) pour peser sur le marché, attirer les meilleurs talents et recruter des équipes de spécialistes basés en France. Les entreprises technologiques en phase de late stage financées par des fonds non cotés ont vocation ensuite à être introduites en bourse et rentrer dans l’univers d’investissement des fonds global Tech cotés.

A l’initiative du gouvernement français, des investisseurs français se sont engagés sous l’égide du Président de la République à investir, d’ici le 31 décembre 2022, six milliards d'euros dans des entreprises technologiques. Ces investissements se feront via des fonds gérés en France non cotés (fonds de capital innovation late stage) et cotés (Global Tech).

A l’issue d’une revue au Ministère français de l’Economie et des Finance le 22 janvier 2020, 6 fonds1 (4 non cotés et 2 cotés) ont convaincu un comité technique d’investisseurs institutionnels partenaires de cette initiative qui y investiront les montants annoncés. L’un d’entre eux est un fonds investissant dans les titres cotés spécialisé dans l’Intelligence Artificielle et la robotique de Thematics AM, affilié de Natixis Investment Managers.

L’originalité de la stratégie Tech de Thematics AM : combiner IA et robotique

La philosophie d'investissement de Thematics AM repose sur quatre piliers : identifier des opportunités de croissance séculaire, définir les thèmes et univers d’investissement de manière focalisée, se libérer des contraintes sectorielles, géographiques ou capitalistiques, ainsi que de tout indice de référence, et adopter une approche d'investissement responsable. Fort d’une longue expérience dans le thème de l’intelligence artificielle (AI) et de la robotique, en la personne de Karen Kharmandarian, gérant de Thematics AI & Robotics, Thematics AM mise sur ce marché diversifié et en forte croissance dont les applications sont de plus en plus variées. L’univers d’investissement de la stratégie comprend ainsi l’automatisation industrielle, la santé, les tâches bureautiques, les services aux consommateurs, les logiciels de virtualisation et la supply chain. Le développement de l’IA s’est accéléré ces dernières années avec l’augmentation de la puissance de calcul, la hausse du volume des données disponibles grâce au nombre croissant d’appareils connectés et la baisse des coûts. Le rythme de progression de l’IA n’est pas linéaire mais exponentiel.

L’originalité de la stratégie Tech de Thematics AM est de combiner une exposition à l’Intelligence Artificielle (IA) et la Robotique, deux thématiques complémentaires permettant de couvrir une grande partie de l’univers d’investissement de la technologie mondiale, autrement que par une exposition sectorielle au secteur GICS Information Technology par exemple.

Pourquoi combiner IA et robotique ? Une convergence claire s'est progressivement dessinée entre la technologie et le matériel. Il est ainsi de plus en plus difficile de séparer l'IA et les systèmes robotisés.

Thematics AM met en œuvre une gestion de conviction long terme avec un portefeuille concentré, une part active (active share) élevée et une faible rotation du portefeuille (5 ans en moyenne).

« Thematics AI & Robotics est géré selon une vision de long terme, consistant à identifier les "gagnants" de demain, à savoir les entreprises de l’univers AI et robotique qui sont portées par une croissance séculaire. Les facteurs ESG sont intégrés tout au long du processus décisionnel d’investissement - depuis la sélection et le filtrage négatif des titres, leur notation au sein de l’univers, le calibrage des positions en portefeuille, la surveillance active des risques ESG, mais aussi à travers le vote et l’engagement. Parce que les entreprises technologiques dans lesquelles nous investissons reflètent nos convictions fortes, nous les accompagnons dans la durée. Nous croyons en leur immense potentiel et leur capacité à transformer en profondeur notre mode de vie, nos interactions ainsi que les modèles d’affaires des entreprises. » conclut Karen Kharmandarian.
1 Liste non exhaustive pouvant encore s’agrandir.

Publié en février 2020

Thematics Asset Management
Société par actions simplifiée au capital de 150 000 euros
843 939 992 RCS Paris
Agréé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), sous le numéro GP 19000027
43, avenue Pierre Mendès France
75013 Paris

Natixis Investment Managers
RCS Paris 453 952 681
Capital: €178 251 690
43 avenue Pierre Mendès France
75013 Paris
www.im.natixis.com

Ce document est uniquement publié à titre d'information et est destiné aux prestataires de services d'investissement ou autres Clients professionnels. Les analyses et les opinions formulées aux présentes représentent les opinions subjectives de leurs auteurs respectifs, à la date indiquée, et sont susceptibles d'être modifiées. Rien ne garantit que la situation évoluera comme le prévoit ce document.

Copyright © 2020 Natixis Investment Managers S.A – Tous droits réservés.